Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

Parfois négligée, la protection des pieds est pourtant essentielle pour le travailleur s’exposant quotidiennement à des risques qui pourraient, en cas de protection insuffisante, entraîner des accidents du travail.

Nous constatons encore que 7% des accidents du travail ont pour siège de lésions, les pieds. Les blessures aux pieds regroupent d’un côté, les lésions résultantes d’un traumatisme (perforations, écrasements…)  et de l’autre, les lésions résultantes de glissades ou d’un pied mal chaussé (entorses, tendinites…).

Face aux différentes spécificités concernant les chaussures de sécurité, vous rencontrez probablement des difficultés à choisir les chaussures les plus adaptées à votre environnement de travail.

Vos experts Mabéo vous propose un guide vous permettant de déterminer facilement quel sera le type de chaussure le plus adapté à votre besoin.

Choisir sa chaussure de sécurité en fonction de son environnement de travail.

Le port de chaussures de sécurité permet de préserver les travailleurs contre la multitude de risques auxquels ils sont exposés chaque jour.

Risques de blessures aux pieds

Source : INRS

Les contraintes liées à l’activité doivent être identifiées et évaluées afin d’apporter une réponse adaptée en termes d’équipement de protection des pieds.

Les situations à risques sont tellement diverses qu’il existe de nombreux articles de protection des pieds : chaussures, bottes, sur-chaussures, sabots…

Cependant, nous pouvons catégoriser les chaussures à usage professionnel en 3 grandes familles, en fonction du niveau de protection de l’embout à l’avant du pied :

Chaussures de sécurité Lemaitre
Chaussures de sécurité S3 Lemaitre
  • Les chaussures de travail (EN 20347 – marquage O) ne comportent pas d’embout, donc elles ne protégeront pas le pied de l’utilisateur en cas de choc ou d’écrasement par contre elles peuvent prévenir d’autres risques (par exemple, les sabots dans le milieu hospitalier).
  • Les chaussures de protection (EN 20346 – marquage P) comportent un embout protégeant les chocs équivalent à 100J (soit une charge de 10kg tombant de 1m) et contre l’écrasement d’une force de 1T.
  • Les chaussures de sécurité (EN 20345 – marquage S) comportent un embout protégeant les chocs équivalent à 200J (soit une charge de 20k tombant de 1m) et contre l’écrasement d’une force de 1,5T.

 

Quelles sont les exigences concernant les chaussures de sécurité ?

La norme EN 20345:2011 concerne les chaussures de sécurité à embout 200J et comprend aussi la norme EN12568:2010 qui concerne la perforation à 0mm.

Ce tableau récapitule les classes de la norme EN 20345 et leurs exigences de bases/additionnelles.

Marquage Chaussures de sécurité

■ Indique les caractéristiques de base

+ Indique les caractéristiques complémentaires

 

Une donnée supplémentaire concernant la résistance au glissement vient compléter les risques couverts par la chaussure.

SRA – Résistance au glissement sur des carreaux céramiques recouverts d’une solution de sodium lauryl sulfate Coefficient de frottement > 0,32 – Chaussure à plat, glissement vers l’avantCoefficient de frottement > 0,28 – Glissement du talon vers l’avant, angle de contact de 7°
SRB – Résistance au glissement sur un sol en acier recouvert de glycérol Coefficient de frottement > 0,18 – Chaussure à plat, glissement vers l’avantCoefficient de frottement > 0,13 – Glissement du talon vers l’avant, angle de contact de 7°
SRC = SRA + SRB Reprend les conditions requises ci-dessus

 

Pour chaque risque, une solution.

Nous allons illustrer quelques exemples de risques et contraintes spécifiques encourus et quelles sont les solutions adaptées pour les prémunir.

Risques et contraintes Solutions proposées
Chute d’objet ou écrasement à l’avant du pied
  • Embout de protection résistant à 200J (marquage S1, S2 ou S3)
Présence d’objets coupants ou pointus
  • Semelle antiperforation (S1P, S3)
  • Tige résistant à la coupure (CR)
Sol glissant
  • Semelle résistant aux hydrocarbures (S1, S2, S3 / SRA, SRB, SRC)
Travaux en extérieur
  • Tige résistant à la pénétration de l’eau (S2, S3)
  • Embout en cuir renforcé résistant à l’abrasion
Travail prolongé en position debout
  • Talon absorbant l’NRJ (S1, S2, S3)
  • Semelle souple
Mouvements spécifiques / Entorse
  • Chaussures montantes avec maintien de la cheville
  • Protection de la malléole
Hygiène
  • Semelle intérieur amovible
  • Tige en cuir respirant
  • Traitement antisudation et antimycosique
Différence d’altitude
  • Semelle à relief antidérapant
Chaleur / Sol chaud
  • Semelle résistant à la chaleur (HRO)
  • Isolation contre la chaleur (HI)
  • Tige aérée
Froid
  • Chaussure fourrée (CI)

Par exemple :

C’est l’hiver, vous  travaillez dans le BTP ou l’industrie mécanique, vous évoluez en milieu humide voir froid avec des risques de marcher sur des objets coupants, de chuter par glissade et d’écrasement du bout du pied. La chaussure la plus adaptée serait alors de type S3 avec la spécification CI et SRC en complément.

Le marquage de la chaussure sera CE EN ISO 20345 S3 CI SRC.

Pour tout complément d’information, n’hésitez pas à prendre contact avec nos conseillers et découvrez sur notre site marchand Mabéo-Direct, toutes les chaussures de sécurité répondant à vos besoins selon votre environnement de travail.

1 commentaire sur Comment choisir ses chaussures de sécurité ?

  1. Il est toujours préférable d’essayer des chaussures de randonnée au plus tôt dans l’après-midi car le pied a tendance à gonfler dans la journée. Même si cela ne permet pas d’obtenir le volume du pied tel qu’il peut l’être après une journée de marche, cela s’en rapproche. Pensez également à tester vos deux pieds, l’un est bien souvent toujours plus fort que l’autre.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*