Protection solaire : né-cé-ssaire !

Quitte à parler météo, autant parler utile ! Si le temps qu’il fait alimente bien des conversations, il conditionne également des pratiques plus ou moins bonnes pour la santé ! L’arrivée du soleil éveille les sens et incite à des sorties plus régulières. Lorsque le temps est plus clément, il est en effet plus agréable de fouler le sol en tongs, bob et lunettes qu’en imper’ et bottes en caoutchouc.

Sole miiiio

Les beaux jours, les oiseaux qui piaillent, le transat et l’eau bleue de la piscine… Un tableau qui fait rêver. On délaisse les gros vêtements au profit d’équipements estivaux ravis de quitter le fond du placard, et on échange les sorties ciné pour les randos en forêt ou parties de lecture au bord de l’eau.

Le soleil déploie ses rayons sur les corps dévêtus. Il réchauffe et réconforte. Mais attention !

Plus qu’une légende

Icare n’a pas su résister à la tentation d’approcher le soleil de trop près. A vouloir tenter le diable, il s’est brûlé les ailes et a péri dans la mer. A l’image du héros mythologique, chacun a tendance à abuser du soleil sans avoir nécessairement conscience des dangers qu’il encourt.

Lorsque la saison estivale se profile, il est bon de saisir la moindre parcelle de chaleur. Les premiers soleils sont autant de raisons de s’exposer, avec plus ou moins de précautions. Et pourtant…

Pas de rose sans épines

Si le soleil est souvent impatiemment attendu, il est également rapidement critiqué pour son intensité (faut savoir, oh !). Tout est question de dosage, pour le soleil comme pour tout dans la vie.

Lorsque le corps est en proie à ses rayons, il engrange de la vitamine D essentielle –entre autres– au maintien d’une bonne immunité. Mais ! Les rayons ultra-violets s’invitent à la fête et peuvent avoir des effets pas jolis jolis pour la santé.

Avec Parci et Monie

Le rayonnement solaire est capital, c’est incontestable. Pour la santé en revanche, le constat est plus nuancé. Lorsqu’il s’agit de se foncer le teint au soleil, la peau est exposée sans vergogne. Elle ramasse alors méchamment, à coups de lésions diverses et de vieillissement prématuré.

Les méfaits cutanés ne sont pas seuls au programme. Souvent oubliés dans la liste des victimes, les yeux ont pourtant eux aussi de quoi craindre du soleil à trop grosse dose.

Ouvrir l’œil

Des cinq sens, la vue est celui qui transmet le plus d’informations. Organe essentiel à la perception et à la transmission des données au cerveau, l’œil est un intermédiaire dont il faut prendre soin.

Au regard des lésions qui lui sont infligées, il peut perdre jusqu’à 100% de ses capacités.

La solution pour éviter les dommages irréversibles et conserver une excellente visibilité malgré la lumière ? Une paire de lunettes de protection solaire.

Utile et agréable

Le port de lunettes en été s’avère souvent incontournable. Parce que la réverbération des rayons a tendance à éblouir, parfois au point d’ôter toute visibilité, les verres solaires protègent les yeux de la lumière intense.

Au-delà de ses seuls attributs techniques, la paire de solaires est aussi un véritable accessoire de mode. Touche finale des looks estivaux, elle habille le visage avec style.

Back to basics of mechanics

Naturellement, l’iris diminue la taille de la pupille pour protéger l’œil des agressions du soleil. Le nombre de rayons parvenant jusqu’à la rétine est ainsi considérablement réduit. Ce filtre ne suffit malheureusement pas à endiguer le passage des rayons nocifs et à préserver les yeux correctement.

Le port de lunettes de protection solaire permet de compléter les aptitudes naturelles en barrant la route aux rayons susceptibles de causer des brûlures plus ou moins conséquentes et/ou durables.

Etude de cas

Le choix des lunettes est fruit d’une analyse préalable. Selon l’environnement, le modèle diffère. L’intensité et la quantité de lumière qui atteint l’œil déterminent la classe adéquate. La teinte des oculaires varie pour offrir une protection maximale au porteur, quelles que soient les caractéristiques des alentours. Du plus clair au plus foncé, le panel se décline en cinq classes distinctes.

Protection solaire

La classe 0 correspond aux verres clairs ou très légèrement teintés, qui assurent entre 0 et 20% de protection au porteur. Ces lunettes sont généralement le gage d’un confort esthétique, et non d’une réelle protection contre les rayonnements.

Les lunettes de classe 1 conviennent en hiver ou par temps gris. Le degré de protection oscille entre 20 et 57%. Les verres sont légèrement teintés.

La classe 2, destinée aux situations d’ensoleillement moyen, assure un degré de protection entre 57 et 82%.

Les montures de classe 3 sont dotées de verres qui bloquent 100% des ultraviolets. Elles sont préconisées dans les situations de forte luminosité (en mer, sur la plage, aux sports d’hiver, etc.). Elles assurent jusqu’à 92% de protection.

Au-delà, les lunettes de classe 4 sont indiquées pour la luminosité et la réverbération extrêmes (en haute montagne). Ces équipements sont cependant à proscrire pour la conduite, les verres étant trop foncés pour assurer une quelconque visibilité sous les tunnels.

Attention cependant, le degré de teinte du verre joue sur l’éblouissement, non sur la quantité d’UV qui passent… En réduisant la luminosité, les oculaires annulent la réaction naturelle de la pupille et réduisent la capacité de résistance de l’œil. Le piège ? Opter pour des lunettes aux verres foncés sans pour autant bénéficier d’une protection contre les ultraviolets nocifs. Seules les montures dotées d’un filtre UV sont la garantie d’une sécurité maximale malgré une luminosité intense.

Les fabricants Bollé Safety, Uvex, 3M et Honeywell mettent leur expertise au service de la sécurité et proposent des équipements de protection individuelle performants. Mabéo Direct relaie leur offre et sélectionne ces paires de lunettes solaires pour compléter la panoplie estivale des utilisateurs et leur assurer des conditions d’applications optimales.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.