Tendance et sécurité jusqu’au bout des pieds !

Avoir les pieds sur Terre

S’il est un attribut qui concerne la plus grande majorité des individus, c’est bien celui de se tenir sur leurs deux jambes pour travailler. Hormis pour ceux qui œuvrent en tête à tête avec un écran, c’est généralement la station debout qui prime.

L’Homme se tient debout par nature, et la tendance du travail moderne à privilégier la station assise au seul motif de « soulager » les individus va finalement à l’encontre de leurs dispositions physiques innées.

La bonne paire

Travail et santé vont de pair, et tout fait désormais l’objet d’analyses et de rapports complexes quant aux pratiques des salariés. La société change et si la valeur du travail a longtemps fait l’unanimité au prix parfois de conditions difficiles pour l’être humain, c’est désormais autour et en fonction de lui que l’espace de travail s’organise. L’Homme a gagné en considération, et son bien-être à son poste est un critère devenu essentiel. Pour autant, le travailleur est forcé de s’accommoder à l’espace auquel il est affecté et ce, quelles qu’en soient les caractéristiques.

Protection des piedsÉpée de Damoclès

A tout contexte professionnel se rattache un risque potentiel. Plus ou moins important, mais présent quoi qu’il en soit. Tout corps en mouvement au sein d’un espace donné est en effet soumis à l’action des éléments qui le composent. S’il est bon de prendre ses précautions en fonction du degré de dangerosité de l’environnement, il convient de considérer également la chute éventuelle ou le déplacement inopiné d’objets présents aux alentours. La propension des salariés à œuvrer avec prudence ne suffit pas nécessairement à leur assurer une sécurité optimale. Certains incidents se produisent alors même que tout est réuni pour travailler dans les meilleures conditions qui soient.

Un pas après l’autre

Les pieds sont le premier contact du corps avec le sol. Ils sont en première ligne face au danger et doivent à ce titre bénéficier d’une protection aussi fiable qu’adéquate. Selon son métier, le professionnel n’est pas en proie aux mêmes dangers. Les produits qu’il manipule, engins qu’il conduit ou matériaux qu’il utilise ont chacun des attributs qui, au contact du corps, sont susceptibles de causer un dommage plus ou moins sévère. Parce que « l’homme est un animal comme les autres », il a cette capacité remarquable à s’adapter à son environnement. L’espace de travail fait en effet l’objet d’une analyse préalable qui aide au choix de l’équipement qui convient. Et en toute logique, qui dit danger pour les pieds, dit chaussures de sécurité !

Fait l’un pour l’autre

Le choix d’une paire de chaussures n’est pas une mince affaire. Tout doit être réuni : confort, fonctionnalité, esthétisme. Quoiqu’au travail, ce dernier critère n’est qu’optionnel, l’essentiel étant d’assurer la protection du professionnel à son poste. Comme pour tout équipement de protection individuelle, il convient en amont d’examiner les contraintes inhérentes à l’environnement, ainsi qu’à l’opérateur lui-même. Le sol est-il glissant, encombré ? Les pieds sont-ils au contact d’une surface chaude, froide ? L’activité suppose-t-elle des déplacements fréquents, une position à genoux constante ? Le professionnel a-t-il tendance à beaucoup transpirer ? Autant d’éléments à prendre en compte pour que chacun trouve chaussure à son pied…

Parce qu’ils le valent bien !

Déjà en temps normal, les pieds ont une sacrée mission : supporter le poids du corps et assurer sa mobilité sur de plus ou moins longues distances. En contexte professionnel, ils sont d’autant plus mis à mal qu’ils arpentent des terrains potentiellement dangereux. La scène professionnelle est emplie de menaces pour l’intégrité physique de ceux qui y travaillent. Chacun est pourtant tenu d’honorer les obligations qui lui incombent et ce, quels que soient les risques qu’il encourt. Le port préconisé ou imposé de chaussures de sécurité est une mesure qui vient en réponse à des environnements professionnels trop hostiles. Accepter d’en faire usage, c’est s’offrir les meilleures conditions qui soient pour travailler sereinement.

Ce que dit la loi

Dès lors que l’on touche à la sécurité des personnes, tout est très réglementé. Les EPI sont le partenaire essentiel à tout professionnel, quel que soit son secteur d’activité. Au travail, chacun peut, et doit prétendre à une sécurité maximale. La loi précise l’usage des chaussures de sécurité, et établit différents niveaux de protection selon le type de danger potentiel au sein de la zone.

Les chaussures sont dotées de fonctionnalités diverses, à l’instar d’une voiture à laquelle on ajoute telle ou telle option en fonction de l’usage que l’on veut en avoir. Comme les environnements diffèrent d’une industrie à une autre, les attributs de l’équipement sont plus ou moins spécifiques.

Quiconque dit « chaussure de sécurité » pense instinctivement « embout renforcé ». Et pour cause, l’écrasement est un risque courant auquel sont exposés la majeure partie des professionnels. Les normes EN ISO 20345, 20346 et 20347 différencient les modèles sans protection de ceux dotés d’embout résistant respectivement à 100 (soit un objet de 10 kg tombant d’une hauteur de 1 mètre) ou 200 (soit un objet de 20 kg tombant d’une hauteur de 1 mètre) joules. Au-delà de cette caractéristique fondamentale et grâce aux différentes parties qui la composent, la chaussure est à même d’assurer une protection optimale à l’utilisateur.

Loi chaussure de sécurité

Ce que dicte la tendance

Evidemment, la sécurité se passe de fioritures. Inutile en effet de miser sur de jolis atours alors même que l’équipement ne remplit pas sa mission de protection. MAIS ! Certains modèles, qui tiennent pour acquis les attributs sécuritaires incontournables, se paient le luxe d’offrir en plus un style tendance à celui qui les porte.

Certaines marques prennent le parti d’allier mode et protection, pour que l’équipement professionnel soit bien plus qu’une simple contrainte vestimentaire. Les chaussures de sécurité deviennent de véritables accessoires tendance, utiles au travail et stylées à la ville.

L’époque des godillots lourds et difformes est bien révolue. L’heure est au paraître et ce, jusqu’aux chantiers, plateformes et établis. Les travailleurs sont à l’honneur, et l’attirail qui leur incombe est un moyen pour l’employeur d’assurer sa considération à leur égard. Laisser une part de vie civile empiéter sur les obligations professionnelles, c’est ajouter un peu de fantaisie là où tout n’est qu’ordre, rigueur et précision.

Les chaussures de sécurité tendance sont avant tout des chaussures de sécurité. Elles sont l’assurance d’une activité sans risque pour la santé du professionnel. Ce qu’elles offrent en plus, et non « au détriment de », c’est un design moderne et en accord avec les codes vestimentaires actuels.

Chaussure LemaîtreDepuis plus de 40 ans, le fabricant Lemaître s’attache à développer des chaussures fiables et de qualité. Par le choix des matériaux, la priorité donnée au confort et la recherche d’originalité quant à la forme de ses modèles, Lemaître propose une gamme professionnelle unique. Puisqu’il est question de tendance, les messieurs conviendront que la gamme femme soit donnée pour exemple… La ligne Paraboline comprend des modèles aux coloris vitaminés qui se distinguent des traditionnels tons gris, noir et marron souvent préférés pour la conception des EPI. Avec sa collection Libert’In en revanche, la marque conserve des coloris classiques et mise sur un gabarit plus fin de ses chaussants. Elle offre ainsi une alternative à celles qui souhaitent revendiquer leur féminité jusque sur leur lieu de travail et contredire ainsi l’uniformité des tenues entre hommes et femmes.

Base Protection est un fabricant spécialiste du chaussant professionnel qui concentre son savoir-faire sur le confort du travailleur à son poste. Quelles que soient ses conditions d’exercice, il peut en effet compter sur des technologies spécialement développées à son attention. La marque fait de  l’innovation un moteur pour développer des modèles toujours plus performants. Elle présente à ce jour des attributs exclusifs tels qu’un système de circulation de l’air (pour un pied qui reste au sec), une absorption optimale des chocs (pour une réduction notable de la sensation de fatigue), ou encore une adhérence maximale sur tous les sols (pour une sécurité accrue quel que soit l’environnement). Base Protection, un pas en avant au-delà de l’essentiel, au service du professionnel.

Chaussure HoneywellHoneywell accompagne les professionnels au quotidien et leur propose des chaussures fiables et durables. La marque encourage une forte culture sécuritaire en entreprise et incite au port systématique des EPI. Elle en appelle à la responsabilité et la bonne volonté de chacun et mise pour ce faire sur une alliance entre confort, style et performance. Par l’intégration de détails techniques et esthétiques, Honeywell parvient à démocratiser le port des chaussures de sécurité, sans qu’elles ne constituent davantage une contrainte vestimentaire sur le lieu de travail. Hautes, basses, pour hommes, pour femmes, au look sportif ou plus formel, la variété des modèles disponibles est propre à satisfaire tous les acteurs de la scène professionnelle.

Chaussure Puma SafetyPuma Safety mise quant à elle sur l’alliance entre confort et sécurité. Le chaussant des sportifs est revu et corrigé pour satisfaire aux impératifs sécuritaires. La marque s’inspire en effet des baskets Puma pour développer à son tour une version adaptée aux professionnels. Ses chaussures conservent une allure sportive et intègrent les éléments inhérents à une véritable chaussure de sécurité. Les caractéristiques varient selon les gammes, mais dans les grandes lignes, les chaussures Puma Safety garantissent un excellent amorti du pied, une semelle tout-terrain et un look qui passe au travail comme à la ville ! De quoi satisfaire ceux qui ont du mal avec le port des EPI…

Ça ne peut que marcher

Seul rapport au sol, le pied est le vecteur qui lie le corps à sa réalité concrète. S’il est naturel d’entretenir un rapport direct avec la Terre, la condition d’Homme au travail impose quant à elle un rempart entre le corps et son environnement. Les chaussures de sécurité sont aux pieds ce qu’est le papier-bulles aux meubles fragiles. Elles garantissent une isolation complète aux dangers potentiels. Si les meubles sont en proie au manque de délicatesse de ceux qui les portent, les pieds ont quant à eux affaire à des « adversaires » plus sournois. Clous acérés, sols gras et chambres froides sont autant de dommages propres aux professionnels du BTP, de l’agroalimentaire et de la logistique. Si la loi en dit long quant aux critères obligatoires, les marques prennent également le parti de la tendance. Elles font d’un équipement de protection un véritable accessoire de mode et assurent par là aux entreprises des pratiques plus responsables de la part de leurs salariés. Parce que faire valoir l’esthétique et le confort plutôt que la sécurité au travail, c’est déjouer le sempiternel esprit de contradiction des professionnels (refuser de porter un EPI parce qu’il « faut » porter un EPI)  et les rallier ainsi à leur propre cause !

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*